Coincée entre les quatre murs d’un quartier défavorisé de Port-Louis sur l’ile Maurice, Nolwenn, enfant introvertie, vit avec sa tablette pour seule fenêtre vers le Monde. Cela ne l’empêche pas de rêver en musique. Un rêve qui pourrait bien devenir réalité lorsqu’elle est accueillie au sein de Mo’zar, une école de Jazz atypique créée par un musicien idéaliste.


Le Tournai Jazz Festival et la maison de la culture de Tournai vous proposent de découvrir ce documentaire puissant sur le pouvoir de la musique, plus particulièrement du jazz, comme vecteur d’émancipation dans les quartiers défavorisés de l’ile Maurice.

Séances

lun 24 juin, 19h00

La séance sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur Sébastien Petretti.