Portraits de jeunes hommes emplis d’une énergie tonitruante qui interrogent leur identité et leur virilité. Une exploration revigorante du masculin.

C’est quoi, être un mec bien ? Ou un bon amant, un bon fils, un bon père ? Qu’en est-il de la masculinité alors qu’il demeure aujourd’hui si difficile de bousculer les codes du patriarcat ? La Tendresse réunit sur le plateau des jeunes hommes qui, par la parole ou la danse, viennent raconter leur parcours, unis dans des mouvements choraux à travers des tableaux guerriers, leur fascination pour le cinéma ou l’importance du sport et des vestiaires. Après Désobéir sur l’indispensable insoumission des jeunes femmes, que nous avons accueilli la saison dernière, Julie Berès interroge cette fois la construction masculine. Argent, famille, amour, sexualité, violence : ils prennent la parole, dansent et démontent les modèles dominants. Une ode à la liberté, à la joie, à la possibilité de choisir son destin.

« Rien n’est jamais stable sur scène, tout comme la réception du public, oscillant entre rires et émotions. C’est bien la grande réussite de ce spectacle qui pose mille questions sans surligner les réponses. » - Emmanuelle Bouchez, Télérama

Représentations

mar 23 avr, 20h00

Avec (Création de rôle) Bboy Junior (Junior Bosila), Natan Bouzy, Charmine Fariborzi, Alexandre Liberati, Tigran Mekhitarian, Djamil Mohamed, Romain Scheiner, Mohamed Seddiki - (En binôme) : Saïd Ghanem, Guillaume Jacquemont -   Conception et mise en scène : Julie Berès - Écriture et dramaturgie : Kevin Keiss, Julie Berès et Lisa Guez, avec la collaboration d’Alice Zeniter - Chorégraphe : Jessica Noita - Référentes artistiques : Alice Gozlan et Béatrice Chéramy - Création lumière : Kélig Le Bars assistée par Mathilde Domarle - Création son et musique : Colombine Jacquemont - Assistant à la composition : Martin Leterme - Scénographie : Goury - Création costumes : Caroline Tavernier et Marjolaine Mansot - Régie générale : Quentin Maudet - Régie générale tournée : Loris Lallouette - Régie son : Haldan de Vulpillières - Régie plateau création : Dylan Plainchamp - Régie plateau tournée : Amina Rezig et Florian Martinet -Remerciements : Florent Barbera, Karim Bel Kacem, Johanny Bert, Victor Chouteau, Mehdi Djaadi, Elsa Dourdet, Émile Fofana, Anna Harel et Nicolas Richard - Construction décor : Atelier du Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique-Nantes - Production : Compagnie Les Cambrioleurs - Direction artistique : Julie Berès - Coproductions et soutiens : La Grande Halle de La Villette (Paris), La Comédie de Reims-CDN, Théâtre Dijon-Bourgogne, Le Grand T Nantes, ThéâtredelaCité-CDN de Toulouse Occitanie, Scènes du Golfe, Théâtres de Vannes et d’Arradon, Théâtres de la Ville de Luxembourg, Les Tréteaux de France-Centre Dramatique Itinérant d’Aubervilliers, Points Communs-Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pontoise (Val d’Oise), Nouveau Théâtre de Montreuil-CDN, Théâtre L’Aire Libre (Rennes), Scène nationale Châteauvallon-Liberté, Théâtre de Bourg-en-Bresse-Scène conventionnée, La Passerelle-Scène nationale de Saint-Brieuc, Le Canal-Scène conventionnée Redon, Le Quartz, Scène nationale de Brest, Espace 1789 Saint-Ouen, Le Manège-Maubeuge-Scène nationale, Le Strapontin Pont-Scorff, TRIO...S Inzinzac-Lochrist, Espace des Arts-Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines-Scène nationale - Soutiens : Fonds d’insertion de l’ESTBA et de l’ENSATT, avec la participation artistique du Jeune Théâtre National - lescambrioleurs.fr

Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International